Comment faire une fiche de paie ?

La fiche de paie est un document remis par l’employeur à son salarié. Il mentionne des informations relatives à sa rémunération en échange d’un travail fourni. Voyons ici, comment faire une fiche de paie et les conséquences de la RGPD sur le bulletin de paie.

 

Que doit contenir une fiche de paie ?

Diverses mentions obligatoires sont indiquées sur une fiche de paie. On trouve la dénomination sociale de l’entreprise, l’adresse, le code APE ou NAF et le numéro de la convention collective de la branche d’activité. Mais aussi, le nom, la qualification et le coefficient de salaire du salarié. Afin de pouvoir calculer le montant de la rémunération d’un salarié, il est inscrit la période et le nombre d’heure de travail, sa rémunération brute, les diverses cotisations à la charge de l’employeur et du salarié (taux et montant) et les autres versements et retenus (prime de transport, saisie sur salaire…). Sur la fiche de salaire apparaissent également le montant net perçu par le salarié, la date de paiement, le montant total des cotisations salariales et patronales et le montant cumulé du salaire imposable.

 

Quel est l’impact de la RGPD sur le bulletin de paie ?

Depuis le 25 mai 2018, une nouvelle réglementation européenne est entrée en vigueur : la Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD). Le bulletin de paie est également concerné par celle ci. L’employeur a pour interdiction de divulguer le nom, l’adresse, une photo, l’adresse email, et les données financières ou médicales… de ses salariés. À partir du moment où un salarié est reçu pour un entretien jusqu’à son départ de l’entreprise, l’employeur est tenu d’accepter que le salarié ait accès aux informations le concernant.